1. March 2003 Daniel Kruse

Auteur :
Michael Karus
Coordinateur de l'” European Industrial Hemp Association(EIHA) ”
et directeur du Nova-Institut (Allemagne)
Juin 2002

Télécharger ce fichier de PDF
Les données présentées ici sont basées sur une étude de marché menée par l'” European Industrial Hemp Association(EIHA) ” entre novembre 2001 et mai 2002. Il y a actuellement dans l’union Européenne entre 15 et 20 compagnies engagées dans la transformation primaire du chanvre, aux quelles il faut ajouter de 5 à 10 compagnies similaires en Europe de l’Est. Alors que/quand la méthode traditionnelle, comprenant le rouissage à l’eau et la séparation des longues fibres, qui permettent de produire des fibres filables, est prédominante à l’Est, l’UE pratique le rouissage en champs et la transformation de l’ensemble des fibres est pratiquée.
Les sept principaux transformateurs primaires en Europe, dont la plupart sont membres de lEIHA, ont fourni les données de l’étude présente, sur la culture, la production et la ligne de produits. Ces compagnies sont Hemcore (UK), HempFlax (NL), Hempron (NL), LCDA (F), Agro-Dienst (D), BaFa (D) et Vernaro (D). A eux tous, ils représentent une part de marché de 72 à 90 % de la production de fibres en UE (voir ci-dessous) et constituent une base d’informations représentative du marché.
Culture et demande
En 2001, les sept compagnies ont contracté au total près de 10’120 ha de culture de chanvre. Mais cette surface était insuffisante pour répondre à la demande de fibre de chanvre industrielle. La balance a pu être équilibrée en utilisant la paille de chanvre et les fibres pré-décortiquées des années précédentes qui avaient été stocké à cause d’une demande insuffisante. Ces sept compagnies ont commencé l’année 2002 sans ou presque sans, stocke de fibre.
Que la demande soit plus importante que la production est un fait nouveau pour l’industrie. Ceci est du à l’établissement de plus en plus marqué du chanvre comme fibre industrielle et à la diminution des subsides européens.
La quantité moyenne de paille de chanvre demandée par les sept entreprises était, en 2001, de 6.2 t/ha.
Production
La quantité de fibres de chanvre produite en UE n’a pas cessé d’augmenter ces dernières années. La production de fibres en 2001 est estimée entre 20’000 et 25’000 tonnes (t), comparé à l’estimation globale de production de 70’000 t. Ensemble, les 7 compagnies ont produit plus de 18’000 t de fibre de chanvre en 2001, ce qui représente entre 72 et 90 % de la production totale dans l’UE. A cela il faut ajouter que plus de 30’000 t de HURDS/COPEAUX et 4’300 t de graines de chanvre ont été produites par ces compagnies comme plus-value sur le produit.
Marché et lignes de produits
Fibres
Les marchés les plus importants pour la fibre de chanvre sont indiqués ci-dessous.
Spécialités de pulpe pour papier à cigarettes et applications techniques
Avec une part de 70-80% du marché total des fibres, cette application traditionnelle représente encore, de loin, la plus grande part de marché pour la fibre de chanvre. Si, en valeur absolue, la part de ce marché est en légère dégression constante, la part relative – qui était de plus de 95% il y a seulement 5 ans – a diminué notablement. Sans aucun progrès technique significatif ni développement de nouveaux marché, de petits développements de cette application sont espérés. Seule une petite portion de la fibre de chanvre utilisée pour sa pulpe et commercialisée tel-quel sur le marché, le reste est intégré principalement dans le processus de la matière première jusqu’au produit terminé. La France est encore le pays qui utilise le plus de fibre de chanvre pour le secteur des Spécialités de pulpe.
Industrie automobile
En 2001, la part de fibre de chanvre utilisée par ce secteur est estimée à un 17% respectable – comparé à moins de 1% en 1996. L’industrie automobile a fortement augmenté sa demande depuis 1996, avec des progressions importantes, plus de 90% entre 1999 et 2000 par exemple. L’usage de thermoplastiques et de fibres naturelles thermoactives moulées en presse, comme habillage interieure de porte ou de coffres de voiture, sont utilisés systématiquement pour de nombreux models européens – On utilise en fait de 5 à 10 kg de fibre naturelle par véhicule. En 2000, l’industrie automobile européenne a utilisé environs 28’300 t de fibre naturelle, soit 20’000 t de lin, 3’700 t de jute et kénaf ainsi que 3’500 t de chanvre (1)
En conséquence de l’établissement de nouveaux produits techniques – particulièrement le moulage par injection PP de fibres naturelles – cette tendance à la progression continuera dans les années à venir. Contrairement à ce qui a été annoncé, les nouvelles directives européennes concernant les véhicules en fin de vie ne devraient pas avoir d’effet négatif sur l’usage de fibre naturelle dans la construction de voitures. Par exemple, l’application allemande de cette directive est tout-à-fait neutre pour les fibres naturelles que ce soit pour les pièces qui doivent être incinérées ou celles qui doivent être recyclées.
Construction (isolation)
Près de 6.5% de fibre de chanvre EU est utilisée dans la construction. Les participants au marché en attendent une augmentation en valeur absolue et relative. Dans certains pays, la production d’isolation en fibre naturelle ne fait que commencer. Les ventes dépendent aussi de la situation générale de l’industrie du bâtiment, qui montre des signes d’instabilité très variables dans l’UE. Alors que la construction est en crise en Allemagne, on peu remarquer une progression de cette industrie en UK. En Allemagne, de nouveaux marchés pour les isolations en fibre naturelle sont attendu pour 2002 -2003 en raison de l’introduction d’un programme gouvernemental de soutient.
Autres applications
Environ 1%, en diverses applications ; agro et géotextile, matelas, semelles de chaussures, litière animale, et bien d’autres. Les applications traditionnelles, comme les lacets et la ficelle ou encore le fil et le tissu ne jouent aucun rôle dans la production européenne de fibres.
Copeaux
Durant la séparation des fibres, une quantité significative de copeaux est générée. (suivant la quantité résiduelle contenue dans la fibre). Leur proportion par rapport à la fibre varie de 1.5 à plus de 2. La production totale Européenne de copeaux de chanvre en 2001 avoisinait les 40’000 t. Les types de produits les plus importants sont :
Litière animale
Environs 92% de copeaux de chanvre sert de litière pour les animaux, dont 95% comme litière pour chevaux et seulement 5% pour d’autres animaux, principalement pour les volailles. L’utilisation de copeaux comme litière pour petits animaux, qui a été remarqué récemment par les professionnels du marché, vas progresser ces prochaines années. Le copeaux de chanvre se vend dans ce secteur grâce à ses qualités : bonne absorbption, manipulation aisée, compostable et rapidement dégradé. Par-dessus tout, aucun de ces marchés ne donne de signe de saturation à court terme.
Secteur de la construction
Près de 8 % des copeaux sont utilisés dans le secteur de la construction, comme rembourrage, panneaux agglomérés ou comme aditif aux tuiles ou au torchis. Ce marché offre aussi un grand potentiel à développer.
Graines de chanvre
Le total des graines de chanvre produit en Europe est estimé entre 5’000 et 7’000 t par année. Les marchés les plus importants sont :
Nourriture animale
Environ 95% des graines de chanvre est vendu comme nourriture pour les animaux, principalement comme graines à oiseaux, avec de petites quantités utilisées par les pêcheurs comme appât. L’intérêt de ce secteur dépend fortement du taux de change du dollar et de son impacte sur la compétitivité par rapport aux importations chinoises.
Alimentation
Les 5% restants sont utilisés pour la production alimentaire sous forme de graines entières, de graines décortiquées et d’huile de chanvre. L’alimentation n’occupe actuellement qu’une petite part de marché avec un potentiel de développement certain.
Auteur :
Michael Karus
Email: [email protected]
Internet:
EIHA: www.eiha.org
nova-Institut: www.nova-institut.de / Bulletin d’information (en allemand): www.nachwachsende-rohstoffe.info
Références :
1. Karus, M, Kaup, M, 2002. Natural Fibres in the European Automotive Industry. Journal of Industrial Hemp 7(1): 117-129.